COMMUNICATION BANCAIRE

La communication banque entreprise est toujours en évolution du fait de la recherche de sécurité liée à la lutte contre la fraude, de fiabilité et de simplification dans les échanges. Ainsi les impacts touchent les protocoles, la signature et les échanges. Ces échanges concernent l’émission des moyens de paiement SEPA et internationaux, le suivi des remises avec les PSR (Payment Statut Report) ainsi que les restitutions Camt (Cash Management). Tout ceci évoluant dans un contexte multi bancaire ou demain prestataire de paiement avec la DSP2. Comment assurer la sécurité et le suivi dans les échanges ? Quels protocoles et quels services de suivis choisir ? Quelles opportunités de réduction des coûts ? Quelques clefs aident à transformer ces impacts contraints en projet profitable….

Contexte

Dans l’état de l’art du monde des échanges banque entreprise, plusieurs protocoles prédominent les échanges.

  • EBICS, le protocole le plus utilisé par les entreprises. Il est disponible en 2 versions :
    – EBICS T (Transport uniquement) qui nécessite une signature disjointe par WEB Banking
    – EBICS TS (Transport et Signature) qui est préconisé par les banques car le fichier est signé lors de sa transmission à la banque.
  • SWIFTNet FileAct, standard mondial multi métiers édité par la communauté bancaire internationale à travers la société SWIFT. SWIFTNet FileAct est préconisé par le CFONB.
  • WebBanking utilisé par les entreprises avec un nombre limité de banques ou en solution complémentaire pour des services à valeur ajoutée (suivi des échanges, décision sur les alerte de fraude, intraday,…).
  • FTPs, moyen d’échange non standardisé sur Internet proposé par certaines banques en France et à l’international.
Opportunités

Un projet de communication bancaire est une opportunité de mener à bien des changements profitables dans des organisations devenues complexes avec des exigences de sécurité accrues.

Améliorer la gestion des flux : l’entreprise dispose d’une opportunité de réorganiser la gestion des flux au sein d’un groupe. Que la stratégie tende vers plus de centralisation ou au contraire de décentralisation, les schémas sont multiples mais avec pour dénominateur commun : optimiser la gestion de la liquidité, améliorer l’efficacité des processus de cash et lutter contre la fraude.

Réduire les coûts : la réduction des coûts reste un objectif majeur. Frais bancaires, coûts informatiques, coûts internes. L’optimisation de ces postes participe à l’amélioration de la performance des processus de trésorerie. Mise en place d’une communication multi bancaire avec un interlocuteur unique ou demain avec un agrégateur dans le cadre de la DSP2.

Accroître et mettre en conformité la sécurité : la sécurité est un domaine où les améliorations sont constantes :

  • Intégrer la signature des ordres avec des certificats électroniques
  • Mettre en place des règles de signatures avec des collèges de signataires et des droits plafond sur opération et remises pour limiter les risques
  • Simplifier les règles pour l’émission des fichiers de paiement (SEPA ou internationaux) avec des contrôles sur les Pays, les montants unitaires des remises, sur les coordonnées bancaires,….

SYRTALS est à même de vous accompagner dans la conduite de votre projet de communication bancaire, d’objectiver les impacts et de valoriser les gains pour votre entreprise. Syrtals possède de nombreuses références dans le domaine.

Offre SYRTALS

L’offre de SYRTALS, cabinet expert dans le domaine de la communication bancaire et du cash management, a pour objectif de proposer une démarche de changement centrée sur la création de valeur ajoutée pour l’entreprise.

1 ère étape : l’étude d’opportunité

Etape incontournable dans une démarche de création de valeur, elle a pour finalité de dégager les gains qualitatifs et quantitatifs, de préciser le périmètre précis du projet et d’en sécuriser la conduite à travers une gestion des risques et des facteurs clés de succès.

Elle est ponctuée des activités suivantes :

  • Cartographie des échanges bancaires entrants et sortants afin de dégager les axes de rationalisation et de réduction des coûts : nombre de banques, nombre d’abonnements, conditions de facturation, typologie des flux, applications utilisatrices, nombre de point d’accès…
  • Analyse des besoins existants et futurs : développement européen voire international, évolution des usages de paiement ou d’encaissement (chèque, cash), centralisation de trésorerie, gestion des pouvoirs, …
  • Analyse et prise en compte des règles et contraintes régissant l’entreprise émanant de la gouvernance, l’audit interne, la sécurité, l’informatique…

2 ème étape : le choix des solutions

Par sa connaissance des acteurs du marché tant côté des banques que des éditeurs et des prestataires de services, SYRTALS est à même d’accompagner l’entreprise dans le choix de solutions au regard des exigences validées lors de l’étude d’opportunité :

  • Choix du ou des protocole(s) de communication bancaire.
  • Choix de l’architecture de communication bancaire (installation progiciel versus SaaS/Service Bureau).
  • Rédaction de cahier des charges.
  • Organisation de consultation.
  • Dossier de synthèse pour choix.

L’indépendance du cabinet SYRTALS vis-à-vis des différents acteurs du marché permet la garantie d’une totale neutralité dans le choix des solutions et plus globalement dans la conduite du projet.

3 ème étape : la conduite du changement

Elle constitue le dernier volet de l’accompagnement SYRTALS :

  • Coordination des multiples acteurs parties prenantes : acteurs internes (métier, sécurité, informatique, etc…), éditeur, banques, hébergeur, Service Bureau, Swift,…
  • Sécurisation de tâches sensibles telles que la mise au point des contrats bancaires, l’échange de paramètres de communication ou de sécurité qui sont souvent consommateur de délai.
  • Organisation du déploiement de la solution avec les entités du groupe et les banques en garantissant la continuité de service.
  • Formalisation et mise en place des procédures, participation à la formation.

La conduite du changement est une composante majeure voire critique du projet. C’est particulièrement vrai si des filiales en France et à l’étranger sont impliquées avec des spécificités importantes et/ou que la solution retenue fait intervenir plusieurs acteurs internes et externes.

Herve.lorieulGRD
Partners Associé Syrtals SI
Cash management

La gestion de trésorerie connaît une forte évolution depuis quelques années. La liquidité a été très touchée par la crise financière et aujourd’hui, ce sont les moyens de paiement qui sont source d’évolutions majeures. Les expertises mobilisées sur le sujet tentent d’optimiser les processus existants et de mettre en place des outils qui facilitent la centralisation du cash d’une manière ou d’une autre, y compris par l’optimisation du BFR (Factorign, reverse factoring, etc.) Dans ce domaine, Syrtals propose un accompagnement pour l’étude et la mise en place de processus facilitant la gestion de la liquidité.

Formations

Les métiers évoluent, tant du point de vue fonctionnel que technique, et il n’est pas toujours facile pour les opérationnels de suivre ces changements. Par ailleurs, une vision claire des enjeux et des impacts des ces évolutions sur l’environnement de travail sont nécessaires à une bonne conduite de projet.
La formation constitue une réponse à ces deux besoins. Son efficacité dépend de sa proximité à votre propre contexte. Notre réponse : des formations génériques, ou des formations experts sur mesure.

Formation e-banking

Le e-banking est aujourd’hui une alternative aux logiciels déployés dans les entreprises. Cette formation a pour objectif de présenter les fonctionnalités actuelles et futures de cette offre, afin que banquiers et entreprises puissent ensuite travailler ensemble sur son déploiement.