Digitalisation du Trade finance au menu du Sibos 2017

Le Trade finance était à l’honneur cette année au Sibos. Notamment la digitalisation du Trade qui a été abordée lors de plusieurs conférences qui se tenaient à Toronto.

Selon les experts, la digitalisation du Trade finance est en marche, avec SWIFT for Corporates MT 798, le Bank Payment Obligation (BPO) et surtout les nouvelles technologies autour de la Blockchain et du « Smart contrat ».

Huit banques (dont Deutsche Bank, Natixis, Société Générale, KBC, Rabo Bank, Unicredit, Santander, HSBC) développent une plateforme commune « we.trade » conçue pour améliorer et accélérer les échanges commerciaux entre les PME, PMI et ETI européennes sur le marché domestique et transfrontalier en utilisant la technologie Blockchain.

Les clients corporates de ces banques testeront à partir de février 2018 la plateforme que de nouvelles banques sont invitées à rejoindre.

De son côté, André Casterman a montré comment Intix Transaction Tracker pouvait être enrichi avec SWIFTgpi pour analyser les transactions transfrontalières.

Ce qui fait défaut aujourd’hui c’est l’écosystème juridique et le cadre permettant d’aider tous les acteurs à s’engager dans une plateforme dont la technologie favorise les accès.

Pour les grandes figures de la finance, dont Michel Quin de JP Morgan, plus personne ne gagne d’argent en traitant les opérations avec du papier et il y en a encore trop dans les procédures et process actuels. Le challenge est maintenant de passer à l’étape supérieure et de créer de la valeur.

En fin de session du Sibos, l’ambiance était à l’optimisme ; pour Mike Lim, responsable Supply et Trade Finance chez ANZ, il semble que les meilleures conditions de succès sont réunies aujourd’hui pour accélérer la digitalisation du trade.

martine-graff-V2
Directrice d’activités Trade Finance et BPO de SYRTALS