Vers une fiabilisation des prévisions de trésorerie

Dans les entreprises, les trésoriers mettent en place des circuits manuels ou automatiques de remontée d’informations en provenance de la comptabilité, de la direction des ventes, de la paie, etc. pour affiner leurs prévisions de trésorerie. Ces données sont parfois nombreuses et détaillées. Mais force est de constater que le résultat obtenu n’est jamais vraiment satisfaisant et reste approximatif : tel fournisseur n’a pas payé à la bonne date (comme cela était le cas lors des précédentes échéances), telles données n’étaient pas complètes (comme régulièrement), tel encaissement n’avait pas la bonne date de valeur, etc. Le trésorier, tel un professeur, pourrait noter son dispositif en ajoutant un commentaire : « travailleur, mais les résultats ne sont pas encore au rendez-vous ».

Ce qui manque à ces dispositifs est la gestion de la part d’incertitude. Une prévision est par essence une estimation et n’est donc pas fiable à 100 %. L’incertitude repose sur la ponctualité ou non des fournisseurs dans leurs paiements, etc. En appuyant ce dispositif sur l’Intelligence Artificielle (IA), l’incertitude diminuerait : une analyse historique permettrait d’estimer la probabilité pour que tel ou tel fournisseur paie en retard ou non, ou pour que la banque traite l’encaissement en bonne date, et il irait chercher la bonne information, en quantité et en qualité, dans la base de données commerciale. Par ailleurs, ce nouveau dispositif renforcerait son paramétrage initial en l’affinant grâce à l’expérience continue (principe du « machine learning »). L’IA apporterait donc une garantie d’exhaustivité, de qualité et de calcul qu’il n’est pas possible de mettre en place par ailleurs.

En plus, l’ajout de l’IA n’induit pas une révolution du système d’information et ne nécessite qu’un accès en lecture aux différentes bases de données. Les algorithmes paramétrés et les indicateurs qu’il construira serviront à la fiabilisation des prévisions de trésorerie. La gestion de la liquidité de l’entreprise ou du groupe n’en sera qu’améliorée.

 

Retrouvez l’intégralité de notre Newsletter N° 13 de mars 2017 – https://www.syrtals.com/newsletter-syrtals-mars-2017/

arnaud-brunetonv2
Directeur d'activités Cash management