Rubrique Cash Management

Bruno-Claret-1009

Bruno CLARET

Directeur d’activités

Retour sur les canaux d’échanges banques entreprises

La communication bancaire sécurisée entre les banques et les entreprises s’appuie en France sur les protocoles EBICS TS (Transport et Signature) et SWIFTNet.
Ces protocoles sont maintenant maîtrisés par les entreprises. Celles-ci sont adeptes de solutions de communication bancaire soit par l’acquisition d’une solution en interne soit par la mise en place d’un service en mode Saas.

Cependant, lorsque les banques ont décidé l’arrêt de la validation des flux par fax, de nombreuses entreprises ont adopté des solutions temporaires de validation des ordres comme :

• la transmission des flux par EBICS T (Transport) et la signature des ordres sur les portails internet de chacune des banques ;
• le transfert des fichiers sur le portail des banques avec leurs signatures.

Ces deux solutions amènent des contraintes d’organisation et de sécurité. Outre le fait d’avoir à se connecter sur plusieurs banques en ligne (avec des modes d’identification différents), le suivi entraîne des dysfonctionnements ayant des impacts dans l’organisation interne de l’entreprise et la gestion des flux.

Après une réponse pour être au « just in time » ces entreprises étudient les solutions les plus adaptées à leur mode de fonctionnement pour gagner en efficacité. Les points d’amélioration portent sur la signature des ordres avec la mise en place d’une signature électronique par certificat. Le deuxième point concerne le traitement optimum des restitutions avec la mise en place des PSR (Payement Status Report) pour le suivi des flux émis, et des CAMT pour les restitutions pour faciliter les rapprochements dans les applications « métier » et comptables.

L’évolution marquante du marché des canaux, c’est surtout l’avancée des moyens de paiement et du cash management vers de plus en plus de temps réel. L’enjeu est d’adapter ces canaux historiques industriels, de gagner en efficacité pour exécuter des paiements de masse en temps réel.
Syrtals a participé à un pilote de transfert Instant Payment sous forme de fichier comprenant plusieurs ordres « Instant Payment ». Ceux-ci sont générés par les applications métiers du client, transmis via les protocoles puis sont exécutés par la banque à réception. Ce service permet d’optimiser les demandes urgentes des clients tout au long de la journée tout en s’affranchissant des cut off. Cela fait partie de la vision de Syrtals de savoir combiner les deux systèmes et d’arriver à une gestion de trésorerie en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu