Laurent-Rouillac-0633

Laurent ROUILLAC

PDG Syrtals SI

L’innovation à l’épreuve du temps

L’immédiateté des prestations est devenue le Saint-Graal du monde de la tech comme en témoignent d’ailleurs les succès indéniables du virement instantané, des crédits en ligne ou de différents services basés sur la blockchain. Un retour en arrière n’est pas concevable ni souhaitable, mais la vitesse entraîne plus d’impatience de la part du consommateur et plutôt que de s’engager dans une course sans fin, il est important d’investir aussi sur la qualité, la pertinence et la sobriété des services rendus.

Les services de paiement, en pleine mutation grâce à l’effervescence des solutions digitales, doivent donc prendre la mesure des deux dimensions des changements qui ont cours : la rapidité où elle est utile et, à parts égales, la réponse fonctionnelle totalement adaptée aux attentes. La digitalisation des paiements offre de nombreuses perspectives dont il faut se saisir et qui élargissent considérablement les possibles : wallets électroniques, cryptomonnaies, chatbot avec service de paiement intégré… Cependant, dans un secteur aussi sensible que celui du paiement, l’enjeu est de conserver pleinement la confiance du client : si la vitesse est désormais devenue une caractéristique incontournable, le suivi de l’information devra l’être tout autant. Améliorer l’expérience client passera ainsi par un meilleur accompagnement du consommateur en le tenant informé des processus qui ont lieu et en interagissant avec lui dès que nécessaire ou dès qu’il le souhaite.

En parallèle, la digitalisation des services nécessite leur régulation. Pour assurer la fiabilité des nouveaux modèles et empêcher que les innovations soient reléguées au rang de mirages modernes en raison d’une trop forte exposition au risque (fraude, manque de traçabilité, absence d’unité), la réglementation de leur usage est primordiale. Celle-ci devra être souple, adaptée aux réalités des nouvelles activités et favoriser le développement de l’écosystème. En somme, les services de paiement devront trouver le juste équilibre entre stabilité et créativité.

Réussir cette transition dans le digital est un enjeu majeur pour l’Europe si elle ne veut pas passer à côté de la construction du web 3.0. Accompagner les changements, réglementer les dispositifs, assurer leur croissance sont la gageure nécessaire pour lui permettre de conserver sa souveraineté monétaire ainsi que son indépendance stratégique.

Menu