SYRTALS 4 VALUE

Steve-Bousabata-BD-1083

Steve BOUSABATA

DG Syrtals4value

LA RPA (ROBOTIC PROCESS AUTOMATION) : UNE TRANSFORMATION DES MÉTIERS

Si la RPA (Robotic Process Automation) fait partie intégrante d’un programme global de transformation digitale, elle va au-delà de l’automatisation des tâches.

En effet, il est question d’une transformation en profondeur des opérations qui regroupe la mise en place de robots, l’amélioration de la productivité, la libération des ressources critiques ou la baisse des coûts.

L’adoption du RPA doit s’inscrire dans une volonté de se focaliser sur des résultats opérationnels à l’échelle de l’entreprise, contribuant au développement commercial pérenne et pas seulement à accroître la productivité ou baisser les coûts.

La mise en place d’une plateforme RPA apporte une capacité business critique qui donne des résultats concrets à l’échelle de l’entreprise. Il s’agit véritablement d’un levier de croissance alimenté par de nouvelles ressources : une main-d’œuvre digitale polyvalente, autonome, intelligente, prévisible et disponible tout au long de l’année.

En théorie, dès qu’une organisation implique des processus répétitifs ou de reproductibilité mobilisant du volume et des ressources à valeur ajoutée entre autres, la RPA peut être implémentée pour réaliser ces tâches.

Tous les secteurs d’activités sont confrontés au fait d’avoir bien souvent des employés mobilisés jusqu’à quatre heures par jour à réaliser des tâches répétitives. Tous les départements d’une entreprise et toutes les industries sont concernés par des besoins d’automatisation. La RPA peut convenir aussi bien à des petites qu’à de grandes entreprises.

Alors que la RPA permet de gagner du temps, d’améliorer la qualité du service en évitant les erreurs et de revaloriser les compétences des employés tout en développant le business, comment expliquer que toutes les entreprises ne s’y mettent pas encore ?

Il existe encore aujourd’hui une grande méconnaissance de la RPA. Par ailleurs, il faut couper court à la croyance systématique : Robotisation/Automatisation = Suppression d’emplois. Bien au contraire, l’objectif est d’améliorer les conditions et le bien-être au travail tout en permettant aux employés de se focaliser sur leurs compétences à valeur ajoutée.

En conséquence, la RPA peut être mise en place dans toute entreprise, indépendamment de sa taille ou secteur à partir du moment où ses processus répondent à un certain nombre de critères d’éligibilité (stabilité, volume, fréquence, typologies des règles, données manipulées, ressources utilisées).

La réussite d’un projet RPA réside dans le succès des phases d’industrialisation et d’institutionnalisation. Il s’agit de développer l’étendue de la RPA en automatisant de nouveaux processus, en augmentant la capacité de traitement.

Il s’agira, entre autres, d’analyser la trajectoire du SI et/ou du département pour notamment déterminer si la RPA est une solution transitoire ou pérenne. Cela se conduit également avec la revue des métiers concernés par l’automatisation pour comprendre l’organisation et les méthodes en vue d’identifier les processus éligibles à de premières opérations de robotisation tout en évaluant les impacts sur la conduite du changement à opérer.

C’est une mission globale et transversale dans laquelle la démystification de la RPA et plus largement de l’automatisation, l’évangélisation de l’approche et la formation des équipes sont cruciales.

Menu