L’agrégation de comptes un service de paiement en évolution

L’agrégation de comptes un service de paiement en évolution 

L’agrégation de comptes de paiement est une pratique déjà bien installée sur le marché, sans pour autant être encadrée. Avec l’entrée en vigueur de la DSP2, ce service devient officiellement un service de paiement et entre dans le giron de la réglementation bancaire. En attendant la transposition de la DSP2 au plus tard le 13 janvier 2018, le projet de RTS de l’EBA donne un premier aperçu des modalités de fourniture de ce nouveau service de paiement. Ce projet de RTS est toutefois encore en débat et ne fait pas l’unanimité, le Parlement européen ayant rappelé, fin octobre, à l’EBA sa propre vision.

Les fournisseurs de service d’agrégation européens devront se placer sous l’autorité d’une autorité de tutelle et respecter le cadre réglementaire de collaboration avec les prestataires de services de paiement gestionnaires des comptes sur lesquels ils se connectent.

Ce nouveau tournant pour les agrégateurs de comptes, souvent des FinTech, est une occasion de gagner en visibilité et en crédibilité et nombreuses sont celles qui envisagent l’évolution de leurs offres en y ajoutant d’autres services comme l’initiation de paiement qui forme un duo complémentaire et quasi naturel avec l’agrégation.

Syrtals a réalisé une étude dressant un état des lieux de ce nouveau marché et de ses perspectives d’évolution, disponible sur le site de L’Agefi : http://www.agefi.fr/fintech/actualites/etude-texte-reference/20161110/l-agregation-bancaire-a-l-aube-grandes-203734.

no_image
Directeur d'activités Nouveaux services de paiement
Menu