L’Instant Payment, un déploiement bien avancé avec des perspectives prometteuses

Philippe-Legendre-3-e1569913980942

Philippe LEGENDRE

Directeur d'activité
L’Instant Payment, déployé sur le marché des particuliers et des professionnels à partir de mi-2018, constitue un changement majeur dans le monde des paiements du fait de sa disponibilité 24/7/365 et de son instantanéité.

Les principales banques françaises s’organisent pour proposer, courant 2020, l’Instant Payment émis en masse à la clientèle des Entreprises. Dans ce cas, « la promesse client » devrait être de quelques centaines d’opérations exécutées dans un délai de l’ordre de 30 minutes.

Son plafond, initialement fixé à 15 000 € au niveau interbancaire, est revu annuellement par l’EPC et devrait passer à 100 000 € fin juin 2020. Toutefois, chaque banque reste libre de proposer un seuil inférieur à l’émission.

Depuis l’ouverture du service, l’augmentation régulière et significative des volumes atteste de l’intérêt des marchés pour ce nouveau moyen de paiement. Il est facile d’utilisation, disponible en permanence et immédiat. Ses atouts sont nombreux et ses bénéfices concernent l’ensemble des acteurs (clients, commerçants, professionnels et entreprises).

Il constitue ainsi un levier important dans la proposition de valeur. L’avenir des cas d’utilisation sera décidé par le marché.

D’autres initiatives ont été lancées. Le SCT FAST est un service de conversion de la STET d’une remise de SCT en virement instantané. Mais les principales banques françaises ont montré un intérêt très limité pour cette offre. La décision du lancement éventuel de ce projet sera prise au board d’octobre 2019.

Les paiements instantanés tendent à se développer rapidement. C’est une tendance mondiale. Les infrastructures de paiement instantané se mettent en place. Il existe des plateformes de connexion interbancaires nationales et pan-européennes.

Le système français IP CSM est développé par STET qui mettra en place fin 2019 un mécanisme de routage SWIP permettant d’atteindre deux systèmes pan-européens ABE Clearing – RT1 et BCE – TIPS.

Une nouvelle vague d’adhésion est en cours sur RT1 depuis cet été (les Italiens BPER et BPM, le Belge KBC et HSBC France).

La mobilisation des banques est forte, on constate une accélération et une généralisation de la mise en place.

Un effet d’entraînement sur la mise à disposition prochaine de services de remises en masse est probable.

Des services à valeur ajoutée vont compléter l’offre : dégradation d’un Instant Payment en virement Sepa, upgrade d’un virement Sepa ou d’un virement urgent en Instant Payment. L’offre PSR sera étendue pour prendre en compte le retour des banques destinataires. De nouveaux relevés temps réel pourront venir compléter l’offre existante et la couverture géographique de l’offre sera progressivement étendue.

La question se pose de savoir si l’Instant Payment est amené à remplacer progressivement le SCT. Certains pays y réfléchissent (Pays-Bas, Belgique).

La croissance devrait être très rapide et les plateformes doivent être évolutives pour s’y adapter. D’autres défis doivent être relevés : la gestion de la fraude, la gestion de la liquidité et la maîtrise des impacts sur la centralisation de la trésorerie.

L’Instant Payment s’inscrit dans une dynamique nouvelle, à une époque où la disponibilité et la rapidité d’exécution des paiements constituent des leviers de compétition de premier ordre.

L’Instant Payment peut révolutionner le monde des paiements et cette révolution pourrait s’étendre à moyen terme à d’autres domaines ; les paiements par carte, et pourquoi pas la tenue de compte.

Cette aventure reste à suivre. L’année 2020 pourrait déjà dessiner les changements à venir.

Article précédent
Interview Jean-Marie CULPIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu