La migration ISO 20022

Thierry-Dinard-1394

Thierry DINARD

Directeur du développement
commercial groupe & expert
financement
Article co-signé par Jean-Luc Bondu, Directeur de projets

Le standard ISO 20022 a été introduit en 2004 par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) pour doter l’industrie des paiements d’un corpus standardisé de règles tenant compte de la syntaxe XML (eXtensible Markup Language).

Sur ce standard, l’initiative européenne a permis une meilleure intégration des virements et des prélèvements sur la zone SEPA, là où s’opposait un format différent dans chaque pays.

Aujourd’hui, le périmètre de la migration ISO 20022 s’intensifie toujours afin de faire bénéficier l’industrie des paiements des avantages suivants :

  • facilité accrue du routage des paiements,
  • plus grande transparence et richesse des données véhiculées,
  • plus grande facilité d’analyse des paiements dans la lutte de la fraude, avec moins d’intervention back office, ce qui permet une augmentation du ratio « Straigh-through processing » (STP),
  • suivi des paiements plus précis pour les entreprises avec une synchronisation comptable automatique facilitée (avec l’exploitation des restitutions bancaires Cash Management – Camt).

En Europe, la Banque Centrale Européenne a choisi l’ISO 20022 dans le cadre de l’évolution des plateformes TARGET RTGS et TARGET2-Securities. Ce qui amène une migration des messages SWIFT MT1xx, MT2xx, MT9xx pour novembre 2021.

La Banque d’Angleterre a adopté l’ISO 20022 pour son nouveau système à règlement brut en temps réel avec un Go-live en 2022.

En ce qui concerne la zone du dollar américain, le système RTGS Fedwire s’est engagé dans la migration ISO 20022. Toutefois, contrairement à l’approche « BIG BANG » qui sera suivie sur la zone Euro, une implémentation par phase est planifiée avec, en première étape, une migration des données existantes dans le nouveau format ISO 20022 sans enrichissement, puis, lorsque toute la communauté bancaire sera prête, en seconde étape l’adoption du plein potentiel de la nouvelle norme.

Article précédent
L’open banking ou l’accélération du cash management
Article suivant
La Saga des néo-banques « SAISON 3 » Disruption ou Normalisation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu