Nouveaux services de paiement et vigilance nécessaire sur la vérification des identités/coordonnées bancaires

Nouveaux services de paiement et vigilance nécessaire sur la vérification des identités/coordonnées bancaires

Nouveaux services de paiement et vigilance nécessaire sur la vérification des identités/coordonnées bancaires

La DSP2 introduit de nouveaux acteurs : Agrégateurs, Initiateurs et Agent de prestataire de services de paiement, notamment dans le contexte des market places. La reconnaissance et la régulation de ces nouveaux acteurs vont contribuer à l’innovation en termes de services pour la clientèle, plus particulièrement sur le secteur du Sharing economy, permettant à de nouveaux entrants de développer une activité commerciale répondant à des besoins réels.

Toutefois, cette innovation s’accompagnera de nouveaux risques à contrôler, notamment sur la possibilité offerte à ces acteurs d’accéder aux comptes bancaires des clients. Un point de vigilance accrue sera nécessaire sur le contrôle et la vérification des identités et coordonnées des acteurs, utilisant ou mettant en œuvre ces services de paiement. Ces nouveaux entrants devront déployer une infrastructure sécuritaire efficiente et s’appuyer également sur des modules de gestion du risque de fraude, intégrant des contrôles drastiques en amont et en aval, leur assurant la fiabilité et l’intégrité des coordonnées bancaires des vendeurs et des acheteurs. À ces mesures, ils auront aussi à intégrer une organisation Back-Office Fraude, pour analyser les comportements et les alertes, puis pour appliquer les contre-mesures en cas de suspicion ou de fraude avérée. Il est utile de rappeler que sur le dark web on peut acheter entre 20 et 40 euros des coordonnées cartes, le panier moyen e-commerce étant de 81 euros, ou bien on peut obtenir autour de 165 euros l’accès à un compte bancaire en ligne avec un solde avoisinant les 2 000 euros… les fraudeurs calculent aussi leur business model.

no_image
Directeur de projets Expertise GRF
Menu