La blockchain au service du Trade Finance

La blockchain au service du Trade Finance 

La blockchain, tout le monde en parle mais peu imaginent le potentiel de cette technologie. C’est une base de données décentralisée qui ne peut pas être modifiée. Une sorte de grand-livre de comptes digitalisé. Cette technologie algorithmique sert actuellement de support au bitcoin, monnaie virtuelle, mais il en existe d’autres ; le bitcoin est une cryptomonnaie et la blockchain un protocole.

Avec la blockchain le « tiers de confiance » devient le système lui-même, il n’est plus nécessaire d’avoir une autorité centrale. Le premier grand chantier se situe au niveau des paiements dans la mesure où la blockchain, grâce à une architecture distribuée, crée un système alternatif de transaction. La confiance repose sur la multitude des participants et la multitude des possibilités de vérifications des échanges.

Avec l’avènement de la blockchain, le Trade finance et la Supply Chain Finance ne seraient pas en reste, puisque grâce à la mise à jour de l’état des transactions en tout point du réseau de manière constante, des process en temps réel, les « petits contrats » pourraient automatiquement être vérifiés par le réseau.

Menace ou opportunité ? Selon la banque Santander, l’utilisation de la blockchain pourrait faire économiser aux banques 15 à 20 milliards de dollars par an d’ici 2022 en raison de la réduction des « coûts d’infrastructures liés aux paiements internationaux, au trading et à la mise en conformité ». Cette technologie donne la possibilité de réaliser les transactions en temps réel, à moindre coût et de manière sécurisée. Cela permet ainsi de réduire les frais de fonctionnement des banques et donc d’augmenter leur rentabilité. Mais en supprimant les intermédiaires dans les transactions, les banques peuvent y voir une menace sur leur activité traditionnelle d’intermédiaire des échanges.

Ainsi, aujourd’hui, de plus en plus de banques s’intéressent à la blockchain. Depuis quelques mois, près de 45 établissements bancaires ont rejoint une initiative lancée par SWIFT. Conçu pour aider les entreprises à développer leurs activités internationales en leur offrant un niveau d’information des transactions bancaires supérieur aux standards actuels, ce nouveau service améliorera la rapidité et la traçabilité des opérations et permettra aux entreprises de recevoir un service de paiement optimisé et plus transparent. D’autres ont rejoint le consortium lancé par une start-up américaine, R3, pour élaborer des applications autour de la blockchain. Une chose est sûre, pour transformer une menace en opportunité, les banques ont une carte à jouer pour tirer le meilleur profit de cette technologie.

no_image
Directrice d’activités Trade Finance et BPO de SYRTALS
Menu