La blockchain, une technologie disruptive

La blockchain, une technologie disruptive

La blockchain, une technologie disruptive

Interview de Fabien Landry
Gérant associé de la société Technospheris
Consultant expert sur les flux financiers

 

1/ La blockchain, quelles potentialités pour le secteur des paiements ?

La blockchain, grâce notamment à la désintermédiation, permet de réduire significativement les coûts d’infrastructure et donc les coûts de transaction en particulier sur des paiements transfrontaliers. Par ailleurs, si son utilisation est généralisée, on peut imaginer une accessibilité simplifiée permettant de faciliter et de renforcer les échanges.

 

2/Où en sont les banques ?

Toutes les banques n’adoptent pas la même stratégie face aux nouvelles technologies et donc avec la blockchain.
Certaines sont plutôt de type  « early adopter » préférant très tôt investir sur les nouvelles technologies afin de pouvoir rapidement peser sur des choix stratégiques. D’autres sont plutôt  « suiveuses » et implémentent des standards de place déjà entérinés.
Pour les pionnières elles investissent aujourd’hui principalement sur trois axes :
– la réalisation de Proof Of Concept pour une appropriation technologique ;
– l’investissement stratégique dans des start-ups ;
– l’accompagnement au long court par des spécialistes afin de se maintenir informé.

 

3/ Comment accompagner un projet blockchain dans un contexte réglementaire ?

 Nous pouvons aujourd’hui constater ne serait-ce qu’avec bitcoin une certaine maturité technologique de la blockchain. Mais il n’en est pas de même en matière réglementaire. La blockchain en tant que telle ne souffre d’aucune réglementation car elle n’est qu’un moyen technologique. La blockchain est la conjugaison de plusieurs technologies du marché existant mais qui n’a pas encore d’accrochage métier. Lorsque la blockchain sera utilisée pour des opérations bancaires, alors il faudra établir des règles. En effet, quelques questions vont se poser comme par exemple :
Qui est le propriétaire d’un wallet dans un contexte de « Know Your Customer » ?
Ou encore, la validation par consensus majoritaire, qui est un processus de base de validation des transactions dans un bloc, est-elle supportable dans un contexte réglementaire financier ?
Pour accompagner un projet blockchain dans un environnement réglementaire il faut en premier lieu maîtriser la connaissance et la compréhension de ce contexte. Ensuite, il faut réussir à croiser les propriétés intrinsèques de cette technologie avec l’environnement réglementaire.

no_image
Partners PDG - Syrtals SI
Menu