Le double effet du basculement numérique

Le double effet du basculement numérique

Le double effet du basculement numérique

Uber, BlaBlaCar, Amazon, Airbnb… Toutes ces plateformes de services illustrent le basculement numérique qui apporte une nouvelle dynamique à nos métiers tournés vers les moyens de paiement. Cette disruption de notre économie est une formidable opportunité qui réconcilie croissance économique et développement durable.

En effet, le basculement numérique a engendré de nouveaux modes de consommation et une montée en charge du paiement qui représentent une véritable opportunité pour l’économie. Aujourd’hui l’acte d’achat prend une importance primordiale dans notre écosystème commercial. Il implique beaucoup plus de monde et différentes générations ; les consommateurs arrivent plus jeunes sur le marché et les séniors sont de plus en plus rompus au numérique, augmentant ainsi considérablement le volume de la clientèle. Dans cet écosystème, le mode de paiement occupe une place cruciale. BlaBlaCar ne peut exister que grâce à la plateforme numérique qui autorise le paiement immédiat. Pour tous ces nouveaux services, la transaction doit offrir fluidité et flexibilité avec une solution à la carte au client.

Mais la numérisation est aussi un atout pour notre planète, puisque nous limitons nos déplacements et l’utilisation du papier. La livraison « Just-on-time », couplée à une meilleure optimisation des circuits de livraison, permet de livrer en limitant les kilomètres et donc les émissions de CO2. On fait ainsi du développement durable en améliorant la croissance.

L’heure de l’approche industrielle pure et dure est révolue. La génération qui consomme est encore pour quelques années celle qui a connu les chèques et le papier, mais cette courbe là est bien en train de s’infléchir vers les consommateurs de la génération qui ne connaît que mobilité, multi-aspects, multitâches, multicanal et préfère aux modèles centralisés les modèles collaboratifs.

Le basculement numérique rend possible toutes ces nouvelles demandes. Notre rôle est de nous adapter à des échanges digitaux et d’organiser tout un écosystème commercial dans lequel le moyen de paiement s’inscrit pleinement et joue une carte structurante. Car si le paiement n’est pas possible, la vente échoue. La banque et les prestataires de paiement ont vocation à rendre possible les transactions dans cet environnement et d’accompagner ce mouvement, vecteur de soutien de l’économie et de notre société.

 

Nomination

Thierry Dinard, spécialiste du marché des paiements et du crédit vient de rejoindre le groupe SYRTALS pour développer les activités liées aux paiements de la banque de détail et de la grande distribution. Il sera également en charge du développement international. Ancien élève d’HEC Paris, Thierry Dinard compte 30 années d’expérience professionnelle dont 20 à des postes opérationnels dans des banques et 10 comme consultant, en France et dans d’autres pays européens. Avant de rejoindre SYRTALS, il a passé trois ans en Russie, en tant que directeur des services financiers de l’un des principaux groupes de distribution locale avec pour mission de lancer une activité de services financiers BtoC et de professionnaliser la gestion des flux financiers.

no_image
Partners PDG - Syrtals SI
Menu