Les fraudes, « ombres » des nouveaux usages de paiement…

Les fraudes, « ombres » des nouveaux usages de paiement…

Les fraudes, « ombres » des nouveaux usages de paiement…

Pour une large part, les fraudes aux paiements résultent de l’exploitation par les fraudeurs de failles de sécurité dans les systèmes d’information des organisations et dans les canaux de transmission des transactions de paiement. Les négligences, le non-respect des procédures, le manque d’anticipation ou les défauts d’organisation sont également à l’origine de bien des actes malveillants.

Enfin, et c’est une certitude, les fraudes suivent largement les évolutions du monde des paiements et des usages de paiement, un peu comme leurs ombres…

Ainsi, les fraudeurs opèrent en agissant individuellement ou simultanément sur un socle de quatre leviers dynamiques bien connus : l’innovation, la masse, la mobilité et l’instantanéité.

La mise en œuvre de nouveaux instruments de paiement, a fortiori transfrontaliers, à l’exemple de ce que nous avons connu dernièrement avec les virements et les prélèvements SEPA, constitue une opportunité pour les fraudeurs qui cherchent à exploiter les aléas des périodes de transition, de test et de rodage.

La généralisation d’Internet, l’essor des produits massivement connectés, le très haut débit, le développement de malwares et l’interconnexion de tous les acteurs de la chaîne des paiements constituent également un terrain propice au déploiement de la cybercriminalité, à l’échelle de la planète et aux conséquences potentiellement rapides et importantes.

Enfin, la mobilité et l’instantanéité constituent les caractéristiques clés des instruments de paiement qui seront répandus demain à très grande échelle. Les fraudes suivront immanquablement le mouvement. Elles seront de plus en plus technologiques, « immédiates » et potentiellement très nombreuses.

L’efficacité des parades dépendra de la capacité des états à coopérer et des organisations à monitorer et scorer les flux, à analyser les comportements, à croiser une masse considérable d’informations (personnelles, économiques, financières, géopolitiques…) à grande échelle et en temps réel. L’intelligence artificielle et le big data ont de grands défis à relever !

 

Retrouvez l’intégralité de la newsletter de septembre 2017 ici…https://www.syrtals.com/newsletter-syrtals-septembre-2017/

no_image
Partners PDG - Syrtals SI
Menu