Retour sur Sibos 2018

   Rubrique Paiements

thierry-dinard

Thierry DINARD

Directeur du développement
commercial groupe & expert
financement

Retour sur Sibos 2018

L’évènement annuel organisé par SWIFT, qui s’est tenu fin octobre 2018 à Sydney, offre la possibilité de prendre le pouls de l’industrie des paiements.

La conférence a mis en avant l’Open banking comme préoccupation principale de l’industrie. Ce sujet n’est pas qu’un phénomène européen, imposé par la DSP2, mais bien une préoccupation mondiale, avec non seulement les règles édictées par les régulateurs d’autres pays, mais surtout la technologie (Open API) et des GAFA. Des évolutions qui rendent possible et imposent cette révolution à l’ensemble des secteurs économiques, créant des demandes nouvelles de la part de la clientèle.

Les débats ont permis de comprendre comment l’Open banking peut être une opportunité pour les banques globales de dépasser leur modèle économique actuel, en investissant sur leur capital confiance et leur maîtrise des process de conformité réglementaire et de gestion des risques.

Plusieurs débats étaient tournés sur les stratégies à mettre en œuvre pour compenser l’érosion des revenus issus des paiements, dont beaucoup d’observateurs s’accordent à dire qu’ils deviennent invisibles (à la Uber !) mais de plus en plus partie intégrante de l’expérience clients.

Les banques vont-elles pouvoir compenser la baisse des revenus traditionnels issus des paiements par la vente de services à valeur ajoutée aux commerçants et consommateurs (BtoC), fournisseurs et entreprises (BtoB) ?

Il apparaît que les tendances actuelles favorisent ainsi une collaboration plus étroite entre banques et commerces et que c’est dans cette collaboration que se créera la valeur.

Pour faire face à cet enjeu majeur, les banques commencent à partager les investissements au travers de consortium ou de co-innovation. Les nouvelles options de collaboration avec les entreprises de technologie permettent aux banques de tester des approches différentes en matière de modèles opérationnels pour redonner aux lignes métier la main sur les process de bout en bout, y compris les back office et l’IT (externalisés en SaaS), tout en poursuivant l’externalisation des activités non stratégiques ou trop petites.

Rendez-vous au prochain Sibos qui se tiendra à Londres du 23 au 26 septembre 2019.

Article précédent
Comment s’organiser au mieux pour utiliser le paiement instantané ?
Article suivant
Dossier – Interview de Pierre-Antoine Vacheron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu